Yamaha TDM 900 ABS : L’ hybride intemporelle

Yamaha TDM 900 ABS : L’ hybride intemporelle

Publicité | Contactez-nous

La Yamaha 900 TDM a su évoluer avec son temps pour rester dans la catégorie des motos… inclassables. Elle relève un nouveau challenge en s’adaptant aux normes anti-pollution Euro III, afin de faire perdurer l’esprit insaisissable initié au début des années 90 par la 850 originelle.

Inclassable, atypique, hybride, les qualificatifs ne manquent pas depuis l’automne 1990 pour définir la Yamaha TDM. La capacité d’adaptation aux éléments est indéniable, mais surtout elle a une faculté impressionnante à rester en phase avec son temps. Le millésime 2007 ne déroge pas à la règle avec de légères modifications comme une selle plus épaisse, des fonds de compteurs modifiés et surtout des silencieux d’échappements rallongés de 60 mm pour répondre aux normes Euro III. La Yamaha TDM 900 va ainsi pouvoir continuer son bonhomme de chemin, car elle a cet immense avantage d’être ultra polyvalente. Grâce notamment à son bicylindre en ligne de 897 cm3 qui perd 0,2 ch pour passer à 86 chevaux en répondant aux nouvelles normes anti-pollutions. Pour cette version 2007, le moteur et le cadre prennent une teinte noire. La TDM sait se montrer polyvalente, on l’a vu, elle est en outre homogène. « Une routière à la position off-road, pour cette fille naturelle d’un gros trail et d’une sportive,» écrivait notre essayeur en 1991, lors de la sortie de la première 850. La version 2007 perpétue la tradition. La Yamaha TDM 900 est une moto maniable, performante et confortable. Sans exceller nulle part, elle autorise tous les exercices, hormis la performance pure sur circuit. La TDM 900 reste donc inclassable et une relative bonne affaire à 9 250 € (8 790 € sans ABS) pour cette bonne à tout faire.

Les plus
– Polyvalence
– Moteur

Les moins
– Design vieillissant
– Prix

Fiche Technique :
Moteur : bicylindre en ligne, 897 cm3, 4T, refroidi par eau, double ACT, 10 soupapes, 86 ch à 7 500 tr/min, 9,1 mkg à 6 000 tr/min, injection électronique, boîte 6 vitesses. Transmission finale par chaîne.
Partie-cycle : cadre type diamant en aluminium. Suspensions AV/AR : fourche Ø 43 mm, déb. 150 mm, double réglage / monoamortisseur, déb. 133 mm, triple réglage. Chasse / angle : 114 mm /25,3 °. Empattement : 1 485 mm. Hauteur de selle :825 mm. Freins AV/AR : 2 disques ø 298 mm, étriers 4 pistons ABS / 1 disque ø 245 mm, étrier 2 pistons ABS. Pneus AV/AR : 120/70×18 ; 160/60×17. Réservoir 20 litres, 223  kg tous pleins faits, + 200 km/h, 12,4 s. au 400 DA, 6,2 l/100 km.

Yamaha TDM 900 ABS : L’ hybride intemporelle